Le contrôle d’accès est la fonction permettant de limiter l’accès à un lieu, à une machine ou à un service. Cette fonction était classiquement remplie par les serrures et les clefs. Les systèmes de contrôle d’accès électroniques autorisent une exploitation plus efficace et économique, par exemple en cas de perte ou de non restitution du badge qui remplace la clef mécanique. Ils permettent aussi la prise en compte de paramètres comme l’heure, le jour, etc. pour autoriser les accès.

Exemples d’applications du contrôle d’accès :

à un bâtiment ou un véhicule,

à une zone (laboratoires, stocks, pharmacies d’hôpital…),

au démarrage ou aux commandes d’un processus, d’une machine ou d’un véhicule,

à un moyen de transaction financière, par exemple un guichet automatique,

aux fonctions d’affichage et d’entrée d’un terminal informatique.

Pour prévenir les risques d’intrusion et d’agression, des personnes comme des biens, des dispositifs de détection intrusion ont été développés.

Ces dispositifs sont généralement composés des éléments suivants :

L’équipement de supervision : un ordinateur (local ou distant) associé à un logiciel,

Le poste central du système : c’est la centrale d’alarme utilisant la transmission filaire, bus ou radio

Les équipements reliés à la centrale :

détection périphérique : détection de clôture, barrière infrarouge, câble enterré, cellule photo électrique, barrière hyperfréquence,

détection périmétrique : détecteur sismique, de rideau, d’ouverture, de chocs,

détection intérieure : ultrasons, hyperfréquence, détecteur infrarouge passif, bivolumétrique,

signalisation : alarme lumineuse intérieure et extérieure, sirène intérieure et extérieure, transmetteur téléphonique,

exploitation : boîtier de shunt et buzzer, de report d’alarme, de marche / arrêt, de contrôle de mise en sécurité, de lancement de temporisation,

contrôle : enregistreur, contrôleur.

Synel contrôle d'accès
HORIO Gestion de la présence
HONEYWELL contrôle d'accès et intrusion
ELA détection et intrusion